Navigation thèmes

Pigments, couleurs

Courr. des lecteurs

Substrats, supports

Liants et procédés

Procédés de dessin

Sculpture

Outils

Produits auxiliaires

Concepts phys-chim

Concepts techniques

Réseau ArtRéalité 

Qui sommes-nous ?

Sites amis

- LaCritique.org

- LEntrepot.fr

 

 

 

 

 

 

Navig. page/section

Préc./Prec.
Sup./Above
Suiv./Folwg.

_____

 

Sous cette page

_____

 

 

 

Copyright © www.dotapea.com

Tous droits réservés.
Précisions cliquer ici

 

Courrier des Lecteurs

2010 - saison 1/3

 

 

14/1/2010 - AL.H-B.

Cire saponifiée utilisée comme protection

 
cdl cdl cdl

 

Navigation, sommaire thématique

cliquer ici

Dialogue antérieur - Dialogue suivant

 

 

 

ALHB : Tout d'abord bravo pour votre site que je consulte souvent en tant que plasticienne. Je peins essentiellement avec des couleurs à l'eau (encres et teintes pour bois) sur de l'intissé (ce dont on se sert pour refaire un mur et peindre dessus). C'est un support formidable qui permet de retrouver les mêmes sensations que le papier et d'obtenir de très beaux effets et qui peut-être mouillé à l'excès car retrouve son aspect initial après séchage.

 

Généralement, je travaille avec un fond acrylique assez dilué avant de poser mes couleurs travaillés soit au pinceau soit au chiffon. Le problème qui se pose avec les couleurs à l'eau, c'est la protection. J'ai découvert il y a peu la recette de la cire saponifiée (cire blanche d'abeille + carbonate d'ammonium) en tant que liant, et qui d'après mes renseignements peut faire office de protection au séchage en rendant les couleurs irréversibles. De ce que j'ai pu lire sur votre site, il semblerait que ce soit compatible uniquement avec la peinture à l'huile ? Avez-vous eu des témoignages pour la peinture dite à l'eau.

 

Est-ce la cire saponifiée s'utilise en même temps que les couleurs (on les mélange directement ensemble ou on l'utilise en couche finale, comme on pourrait le faire avec un vernis ?) Est-ce que l'on perd la transparence des couleurs à l'eau, est-ce que les couleurs peuvent se mélanger encore ? Je voudrais en savoir un peu plus avant de me lancer.

En vous remerciant.

 

 

 

Dtp : Eh bien tout d'abord merci du compliment, c'est toujours très agréable pour nous.

 

Votre travail sur support intissé, c'est très intéressant. Quel intissé utilisez-vous ?

 

La peinture à la cire saponifiée a une bonne tenue. Elle est compatible avec différentes peintures dont la peinture à l'huile dans la mesure où la couche inférieure est bien sèche et le pH modéré (avec l'huile en particulier), ce qui est un point crucial. Il n'y a pas d'incompatibilités chimiques en dehors de cela mais par contre la chaleur peut faire la différence.

 

En principe il n'y a pas lieu a priori d'utiliser la cire saponifiée comme un vernis car c'est un véritable liant, mais qui peut le plus peut le moins, donc pourquoi pas ?

 

La cire saponifiée reste une cire, donc thermosensible. Comme vous travaillez avec l'acrylique, l'utilisation d'une telle cire comme protection ne pose aucun problème tant qu'elle est employée comme vernis car même si elle fondait, l'acrylique ne pourrait pas être abîmée. On pourrait émettre par contre quelques réserves prudentes quant à l'utilisation par-dessus l'huile. Pour vernir une huile, on commence par appliquer un vernis classique peu cireux, ensuite si l'on souhaite un résultat mat, on applique une seconde couche cireuse. Lien.

Ces questions ne se posent pas avec l'acrylique.

 

Dans les faits, la cire saponifiée n'est véritablement thermosensible que lorsque elle est "sollicitée" à l'aide d'un fer à souder. Elle est thermosensible, mais dans une mesure limitée. Utilisée comme vernis, elle remplira son rôle de protection rétractable.

 

 

 

 

Retour début de page 

 

Communication