Navigation thèmes

Pigments, couleurs

Courr. des lecteurs

Substrats, supports

Liants et procédés

Procédés de dessin

Sculpture

Outils

Produits auxiliaires

Concepts phys-chim

Concepts techniques

Réseau ArtRéalité 

Qui sommes-nous ?

Sites amis

- LaCritique.org

- LEntrepot.fr

 

 

 

 

 

 

Navig. page/section

Préc./Prec.
Sup./Above
Suiv./Folwg.

_____

 

Sous cette page

_____

 

 

 

Copyright © www.dotapea.com

Tous droits réservés.
Précisions cliquer ici

 

Courrier des Lecteurs

2011 - saison 1/3

 

 

6/1/2011 - MP.PV

Vernis acrylique à détacher

 
cdl cdl cdl

 

Navigation, sommaire thématique

cliquer ici

Dialogue antérieur - Dialogue suivant

 

 

 

MPPV : Bonjour, je me permets de vous contacter pour vous demander un conseil, mais peut-être n'êtes vous pas le bon interlocuteur et je vous prie de m'en excuser : j'appliquais une couche de vernis acrylique sur un plateau en bois, préalablement repeint ; j'ai fait tomber la bouteille de vernis sur la moquette ; j'ai épongé avec un chiffon, puis un peu de white-spirit mais j'ai l'impression qu'il va rester une tache ; j'attends que tout cela sèche ; auriez vous un conseil à me donner ?

 

 

 

 

 

Dtp : La question de la dissolution des vernis acryliques a été abordée dans un autre courrier (lien direct) concernant un autre contexte, mais en fait cela ne change rien car ces produits, y compris chez un seul et même fournisseur, n'ont pas les mêmes solvants et dissolvants.

 

Comme dit au début de ce courrier, ce genre de questions n'est guère abordé par les grands auteurs parce que la chimie de l'acrylique est un très vaste domaine né relativement récemment (lien).

 

Ainsi dans ce genre de cas, si le white-spirit ou d'autres essences anodines restent sans effet, il n'existe d'autre solution que de prendre les références du produit et vous renseigner d'abord sur internet au sujet dudit produit très précisément, puis si nécessaire directement par téléphone au fabricant.

 

Attention quand même aux "essences anodines" : elles nécessitent non seulement des précautions d'emploi, mais aussi un test sur un échantillon de la surface à traiter. En l'occurrence un bout de moquette que vous aurez d'abord sali intentionnellement avec le même vernis. Sait-on jamais, certaines moquettes sont fragiles et si le solvant ne convient pas, il peut faire empirer le mal, en étalant la tache, en la colorant, en lui faisant arracher des poils, en les faisant fondre, etc.

Il est possible qu'il n'existe même pas de solution dans certains cas, par exemple si le solvant est l'ammoniac.

 

Donc prudence. Souvenons-nous d'un célèbre sketch quasi cauchemardesque car parfaitement plausible de Rowan Atkinson dans le rôle de Mr. Bean. Lien YouTube (peut être vu en bonne partie en version anglaise).

 

 

 

 

 

 

Retour début de page 

 

Communication