Navigation thèmes

Pigments, couleurs

Courr. des lecteurs

Substrats, supports

Liants et procédés

Procédés de dessin

Sculpture

Outils

Produits auxiliaires

Concepts phys-chim

Concepts techniques

Réseau ArtRéalité 

Qui sommes-nous ?

Sites amis

- LaCritique.org

- LEntrepot.fr

 

 

 

 

 

 

Navig. page/section

Préc./Prec.
Sup./Above
Suiv./Folwg.

_____

 

Sous cette page

_____

 

 

 

Copyright © www.dotapea.com

Tous droits réservés.
Précisions cliquer ici

 

Courrier des Lecteurs

2011 - saison 2/3

 

 

26/7/2011 - A.M.

Bleu grec

 
cdl cdl cdl

 

Navigation, sommaire thématique

cliquer ici

Dialogue antérieur - Dialogue suivant

 

 

 

 

AM : Le bleu grec : quel est ce bleu utilisé en Grèce avec de la chaux ?

 

 

 

 

Dtp : Vérification faite, il n'existe pas de bleu grec dans les principaux ouvrages de référence.

 

On peut juste dire qu'il pourrait s'agir assez vraisemblablement d'outremer (très bonne permanence) ou de phtalocyanine (permanence moyenne à bonne) car les bleus compatibles avec la chaux ne sont pas très nombreux. Le bleu de cobalt est compatible mais cher et le bleu égyptien introuvable.

 

Le ton du bleu du drapeau grec a lui-même beaucoup changé au fil du temps.

 

Il n'est pas rare qu'un pays "accapare" une couleur. Ainsi, parlant de bleus, on peut citer le bleu de Prusse (un vrai pigment original) ou le bleu de France (sans doute une sorte d'adaptation ou de dérivé du bleu de Prusse).

Parfois, ce sont des commerciaux qui décident de nommer ainsi une couleur, souvent maladroitement (ex. : le rouge japonais n'évoque rien aux Japonais).

 

Cependant sait-on jamais, ces appellations sont parfois pertinentes et il existe peut-être un authentique bleu grec inconnu ici. Tout lecteur disposant d'informations précises sur cette couleur est bienvenu à nous en faire part, d'avance merci.

 

 

Appel à informations

 

 

 

Retour début de page 

 

Communication