Navigation thèmes

Pigments, couleurs

Courr. des lecteurs

Substrats, supports

Liants et procédés

Procédés de dessin

Sculpture

Outils

Produits auxiliaires

Concepts phys-chim

Concepts techniques

Réseau ArtRéalité 

Qui sommes-nous ?

Sites amis

- LaCritique.org

- LEntrepot.fr

 

 

 

 

 

 

Navig. page/section

Préc./Prec.
Sup./Above
Suiv./Folwg.

_____

 

Sous cette page

_____

 

 

 

Copyright © www.dotapea.com

Tous droits réservés.
Précisions cliquer ici

 

Les élastomères silicones

 

 

 

 

Les élastomères silicones (dits parfois "caoutchoucs silicones") sont des produits de moulage synthétiques de type souple.

Ils sont employés dans de nombreuses disciplines artistiques et non artistiques.

Sommaire

Description globale

Un cas particulier

Utilisation

Description globale

Liquides, ces produits se solidifient à l'air libre. Ils ont une longévité certaine. Pour les rendre élastiques, il faut leur adjoindre un catalyseur.

Les plus typiques sont les RTV/RTV2 ("Room Temperature Vulcanising" de générations plus ou moins récentes), séchant plus ou moins rapidement selon le catalyseur, mais toujours à température ambiante.

Il en existe différentes catégories, dont certaines permettent le coulage de métaux à basse température de fusion, jusqu'à 300°C environ. D'autres permettent le moulage de produits alimentaires, voire même de corps vivants (peau). Leurs emplois sont multiples : fabrication de bougies, d'éléments de mobilier, de prototypes industriels, emplois en maroquinerie, fonderie, bijouterie, Beaux-arts, etc...

Bien souvent, les élastomères silicones sont utilisés pour effectuer des moulages, notamment de modèles en plasticine.

La finesse de l'empreinte obtenue avec ces produits est particulièrement réputée.

Comme le latex, ils adhèrent à eux-mêmes, ce qui permet de réaliser certaines opérations en plusieurs temps.

 

Un cas particulier

Il faut mentionner un emploi marginal bien que tout à fait efficace : l'emploi de ces produits comme matériaux de coulage. Les variétés transparentes sont particulièrement conseillées. Elles permettent un pigmentation dans la masse. Ci-contre, un exemple de travaux de ce type réalisé par Yves Bodiou (Les tétrapodes plus deux, 2004). Pour des volumes de plus grande taille, il n'est pas déconseillé d'employer un noyau de mousse quand cela est possible afin de limiter les coûts.

 

Utilisation

Les RTV nécessitent soit un agent de démoulage gras saturé banal, soit aucun agent.

L'épaisseur des moules obtenus est très variable, mais en principe une masse même assez importante peut être découpée. La forme peut être au moins aussi variée qu'avec un latex. Le modèle peut être simplement enduit à la brosse ("moule peau") ou plongé durablement dans un "bain" de silicone.

Le retrait est faible. Les temps de séchage et de polymérisation varient fortement en fonction des produits choisis. Les plus courants sont assez rapides (de l'ordre de 24 ou 48 heures).

Lors du coulage, des agents spécifiques ne sont pas utiles le plus souvent. Les silicones sont généralement compatibles avec la plupart des matériaux traditionnels "froids ou tièdes", voire même certains métaux, mais aussi différentes résines synthétiques et bien sûr... le silicone.

Il existerait cependant certaines incompatibilités. Philippe Clérin mentionne le soufre qui "inhibe la prise de la résine", ce qui disqualifierait le plâtre. Il faut signaler également les risques d'interaction dus à l'emploi de certains autres produits chimiques. Ces problèmes peuvent être contournés soit par le recours à des agents séparateurs adaptés, soit par l'emploi de variétés spécifiques d'élastomères silicones.

 

ATTENTION : certains élastomères silicones et leurs catalyseurs sont des produits potentiellement dangereux. Il est très important de lire les notices de sécurité et de disposer de tout l'équipement nécessaire (local et protections individuelles) non seulement lors de l'emploi de ces substances, mais aussi lors de leur stockage.

 

Voir aussi Polyuréthane.

 

 

Retour début de page 

 

Communication